Actualité chambre hôtes

Vous me demandez souvent

Mais que veut dire "Men-Allen" ?

C'est la clef sur un monde nouveau

Et pourquoi ce choix ! C'est très simple, je me suis inspirée de mes racines et de la langue bretonne, celle de mes ancêtres, pour donner le nom à ma maison d'hôtes : Le Clos du Men-Allen


Le clos : comme son nom l'indique, c'est un lieu fermé constitué de bâtiments, généralement une ferme.


Men : mot venant du breton : mein ou men, se prononce : mèn(e), signifie : pierre, caillou. Non, "men" dans ce cas n'est pas le pluriel de "man" mot anglais et américain signifiant tout autre chose.

    - L'adresse de la maison d'hôtes  : 6, rue des menhirs, "menhir" qui en 2 mots men et hir, (se prononce mènhir), veut dire pierre dressée. La rue se termine avec tout au bout, en direction de Plouharnel-Carnac-Quiberon, à 800 mètres, les menhirs de Kerzerho qui se trouve sur votre gauche. Un chemin de randonnée vous y conduit !

    - Un autre exemple avec "men" : vous connaissez aussi le mot "dolmen" qui veut dire, dol : table ; men [(mèn(e)] : pierre, table de pierres.


Allen : mot breton francisé venant de halén ou holén, [se prononce allèn(e)] qui veut dire le "sel".

    - Il ne faut pas oublier qu'à une autre époque, le sel était une richesse régionale et proche d'Erdeven : Carnac avait ses marais salants. Quand vous descendez vers Carnac-plage, regardez à droite, en face du casino, vous voyez des terres ennoyées, ils se trouvaient là jusqu'à la thalasso. Cet espace est devenu une halte pour les oiseaux marins : cormorans, aigrettes... Juste après de la thalasso, si vous regardez le bâtiment en pierres apparentes qui borde l'eau, celui-ci est un ancien grenier à sel.

Pour conclure : "men-allen", prononcez mèn(e) allèn(e) : veut dire tout simplement : "pierre de sel". C'est un clin d'oeil au passé de la bâtisse qui est un ancien corps de ferme.
Dans les exploitations agricoles et encore de nos jours, pour les chevaux notamment, pendant les étés très très chauds, les fermiers, pour protéger le bétail donnaient à lécher à celui-ci, des blocs constitués de sel et d'oligo-éléments, pour obliger les animaux à boire de l'eau et ainsi éviter la déshydratation.

C'est aussi le nom du courant marin (un des plus fort d'Europe) qui passe sous le Pont-Lorois dans le chenal de la Ria d'Etel. Vous emprunterez forçément celui-ci si vous faites la balade de la Ria en bateau. Un passage apprécié par les kayakistes de mer. Un rocher du même nom symbolise également ce passage dangereux.

La langue bretonne est une vraie langue, avec ses mots, sa lecture, sa conjugaison, ses accords, son accent. Mes parents ne me l'ont pas transmise mais ça c'est une autre histoire (de France) !

Ainsi, la prononciation des mots varie selon la situation : quand on dit Erdeven, on prononce Erdevèn(e) sans le e à la fin mais avec le son è. Comme dans le Golfe du Morbihan, les communes : Baden, on dit Badèn(e). Plougoumelen : Plougoumelèn(e), et vers le Finistère à 1 heure de ma maison la célèbre cité des peintres : Pont-Aven se dit Pont-Avèn(e), toujours de la même façon. 

Mais direz-vous, pourquoi prononce-t-on Ploeren (commune situé près de Vannes) en disant la terminaison "un", ou dans le Finistère : Lesneven par exemple ?

En fait toutes les communes qui ont des noms qui finissent par "en" et se situent en bord de mer, se disent avec le son èn(e) et les communes à l'intérieur des terres qui ont des noms qui finissent par "en" se prononcent "un".

Voici une petite liste de mots que vous risquez de lire lors de votre séjour dans le Morbihan et leur traduction en français :

Bretagne : Breizh
Petite mer : Morbihan (mor : mer ; bihan : petite ; le seul département sur les 4 de Bretagne à avoir un nom breton)
Village : Ker
Maison : Ty

Terre : Douar

Chambre : Kambr ou hambr

Dormir : Kousked
Petit-déjeuner : Lein
Pain : bara - Beurre : amounenn
Crêpes : Krampoued
Poisson : pesked - huître : istr
Bonne journée : Deimat
Le Soleil : an héol
Gwenn ah Du : blanc et noir
Fête de nuit : Festnoz
Au Revoir : Kénavo