Patrimoine breton

Détour d'Art au Pays d'Auray

L'art dans les chapelles

Si la plage ne vous tente pas, si vous voulez prendre le temps de faire autre chose, pourquoi ne pas aller à la découverte d'autres lieux et s'arrêter devant

une petite chapelle, une église, une basilique, un ancien monastère chartreux, bien cachée dans la campagne de la Baie-de-Quiberon ?

Savez-vous que cette année, c'est 22 édifices religieux dans 10 communes du Pays d'Auray, dont Erdeven où se trouve le Clos du MènAllèn, vous pourrez découvrir ? Une occasion de participer à des concerts, expositions, animations, ateliers, balades, visites...

Cette année pour sa 12ème édition, du 1er Juillet au 16 Septembre, "Détour d'Art" vous invitent à prendre les petites routes de campagne, celles que jamais vous n'emprunteriez, juste pour visiter le patrimoine religieux au coeur des villages ou au détour d'un chemin, à la croisée des légendes et de l'histoire. Attardez-vous sur l'art sacré et populaire du Sud-Morbihan, de la basilique de Sainte-Anne d'Auray à la chapelle de Locmaria à Landévant !

Vous pouvez choisir votre formule : ateliers, concerts, grand jeu de famille ou visites, soit libres, soit guidées par des bénévoles. Ils vous accueillent et vous expliquent la petite et la grande histoire de ces lieux emprunts de spiritualité et de ferveurs populaires.

Commençons par la chapelle de la Trinité à Plumergat :

Plumergat est une des 1ère commune fondée en Bretagne et dont l'histoire remonte au 6ème siècle. C'est une chapelle qui date du 15ème siècle, elle est de style gothique flamboyant. Un statuaire de qualité et une tombe noble dite "enfeu" existent encore de nos jours. Le jubé qui séparait la nef du choeur à malheureusement disparu. Vous en saurez un peu plus grâce aux guides bénévoles qui vous entraînent dans une visite commentée chaque mercredi après-midi, jusqu'à la fin août.

Où se trouve Plumergat : A 1/2heure de la maison d'hôtes, dirigez-vous vers Auray, dépassez Sainte-Anne-D'Auray, puis direction Plumergat.

Continuons vers Mériadec, la chapelle Saint-Roch :

Située dans le bourg de cette jolie petite commune, au bord de ce qui fut une voie romaine menant les voyageurs de Vannes à Quimper.  C'est une chapelle dont la construction remonte au 15ème siècle. Saint Roch y est honoré. Il était invoqué contre la peste. En 1452, tout le Morbihan est infesté par ce fléau. Même la commune d'Erdeven le porte dans son histoire, puisque certains villages hébergeaient uniquement des lépreux. La légende dit qu'ayant lui-même contracté cette maladie, Saint Roch s'isola dans la forêt voisine pour ne pas contaminer les autres villageois. Après avoir été miraculeusement guéri, il part pour Rome et lors de son pèlerinage, il guérit, à son tour, les nombreux malades qu'ils cotoyent sur son passage.

La statue du saint est représentée avec un chien pour rappeler que c'est grâce à l'affection de l'animal, qui lui apportait tous les jours de la nourriture dérobée chez son maître, qu'il survécut. Dans la chapelle, il y a des représentations du saint sur des tableaux ou encore des statues.

Elle est ouverte à la visite -libre et gratuite- tous les mercredis après-midi.

Et à Pluneret, la chapelle Sainte-Avoye ?

Impossible de passer à côté et ne pas parler de ce magnifique édifice. Classée monument historique, la chapelle date du 16ème siècle. C'est un joyau de la Renaissance en Bretagne, avec l'un des derniers jubés polychrome, en chêne sculpté des 2 faces : un côté représentant les 12 apôtres et l'autre les qualités d'un croyant avec des représentations de saints. -l'autre jubé se trouvant dans une chapelle à Priziac-.

Cet ouvrage d'art qu'est le jubé, sépare le choeur de la nef, montrant ainsi la place des seigneurs et du clergé et celle réservée aux fidèles. Construite par les chatelains du château de Kerisper, à proximité du village, ce monument surprend par sa taille et son allure. Le clocher, détruit par la foudre en 1727, a été reconstruit mais bien moins haut que celui d'origine. Son emplacement n'est pas anodin puisque sa grande hauteur permettait de surveiller tout le trafic maritime de la rivière d'Auray.

Sainte-Avoye est invoquée pour les petits enfants ayant des difficultés à marcher et pour la famille en général. La légende raconte la présence d'une pierre curieuse que l'on appelle "le bateau de Sainte-Avoye" Parait-il qu'elle serait arrivée dans la vallée du "Sal" à bord de cette étonnante embarcation -peut-être une simple pierre de lest. Vous savez cette pierre un peu magique, qui est censée vous ralentir dans votre marche et si vous voulez vous en débarrassez c'est mission impossible !

Visite libre et gratuite tous les après-midi ou guidée tous les mercredis après-midi.

Le Grand jeu des Familles :

Dans le pays d'Auray, vous pouvez choisir vos visites "à la carte", comme vous en avez envie mais vous pouvez aussi vous mettre à la recherche des "Clés du Temps" :

  • La clé des chevaliers du Temps se cache dans la chapelle "Notre-Dame de Pitié" à Ploemel, c'est juste à côté d'Erdeven, vous traversez ce petit bourg en allant vers Auray. Les passionnés de green connaissent bien cette petite commune avec le terrain de golf de Saint-Laurent.
  • La clé des animaux fantastiques se trouve à la chapelle de "La Trinité" à Plumergat, une jolie petite commune dans la campagne bretonne de l'autre côté d'Auray,
  • La clé du message codé est à chercher à la chapelle "Sainte-Avoye" à Pluneret, vous trouvez ce lieu en allant d'Auray vers Le Bono,
  • La clé de la statue perdue se situe à Sainte-Anne-d'Auray, que tout breton qui se respecte connaît !

Tout ceci dans un rayon de 15 kilomètres de la chambre d'hôtes. Impossible de s'ennuyer pendant votre séjour au Clos du Men-Allen...